Culture, une affaire d’Etat

Culture, une affaire d’Etat – La Vème République des affaires culturelles, un film de Jean-Michel Djian

2002 , 86′ , couleur , documentaire
Réalisation : Jean-Michel Djian, Joël Calmettes. Production : Morgane production, Ina entreprise, France 5. Participation : CNC, ministère de la Culture et de la Communication (DDAT), ministère des Affaires étrangères.

En cinq époques (et cinq règnes présidentiels), une rétrospective des différentes politiques culturelles menées en France de 1958 à 2002 ; une somme solidement construite sur une mine de documents d’archives (INA, Pathé, Gaumont…) et étayée par une formidable série d’interviews d’historiens, d’écrivains, de sociologues et d’ex-responsables de divers domaines de la création artistique.

“Mettez donc Malraux à la Culture !” conseille de Gaulle à son Premier ministre. Et voici promu au premier ministère des Affaires culturelles un intellectuel engagé qui va s’attacher à restaurer la grandeur de la France via ses monuments, et à “rendre accessibles à tous les œuvres capitales”. Les investitures successives rue de Valois – et à l’Elysée – vont aller de pair avec des décisions et des réalisations diversement appréciées. Passionné d’art contemporain, Georges Pompidou met en œuvre opiniâtrement la construction très décriée du centre Beaubourg. Giscard d’Estaing, son successeur, va entreprendre quant à lui de… réduire notablement le budget, n’assurant qu’un “service culturel minimum”. L’arrivée des socialistes inverse la tendance : sous la houlette de Jack Lang, c’est bientôt l’ère du “tout-culturel” et la menée des “grands travaux”. Mais c’est aussi l’heure des concessions majeures au marché de l’audiovisuel et de la formidable extension de l’industrie des loisirs…

Comments are closed