Le fantasme de la puissance

Point de vue

Logo Ouest-France

 par Jean-Michel Djian – Journaliste et écrivain
Publié le 14/03/2022
www.ouest-france.fr

« Il suffit d’une guerre à nos portes pour réveiller chez les Européens des sentiments contradictoires. Quand la paix nous lasse, que la démocratie nous fatigue, que la politique nous assaille, voilà les peuples en train de se chamailler, souvent à plein temps, pour débattre du bien-fondé des réformes à entreprendre, mais aussi à brandir des slogans dans la rue quand celles-ci ne leur conviennent pas. […]

En finir avec les fantômes du passé

 […] C’est ce que n’a pas compris Trump quand la Terre entière a vu ses partisans envahir le Capitole pour tenter d’ébranler la démocratie, ou Bolsonaro au Brésil quand son peuple manifeste en masse dans la rue pour sauver ce qu’il reste de la forêt amazonienne. Même si l’humanité n’en a pas encore terminé avec les malades du pouvoir, il est très probable que l’avenir de régimes dictatoriaux animés par le seul désir de gouverner par la peur, les cachots et les armes est en sursis. […]
Cette guerre qui tutoie maintenant l’Europe est aussi la nôtre.»

A lire également