“J’irai dormir en Corse”, un film sur Michel Rocard

Jean-Michel Djian dévoile son prochain film
Conférence internationale organisée à la CTC avec Michel ROCARD
Conférence internationale organisée à la CTC avec Michel ROCARD et l'ancien président de la Catalogne © Jean-Pierre Belzit

« J’irai dormir en Corse »

C’est le titre du documentaire en préparation sur Michel Rocard.
Jean-Michel Djian, réalise ce film centré sur l’ancien Premier ministre de François Mitterrand, décédé en juillet 2016

Source de l’article :  Corse Matin
Propos 
recueillis par Pierre Pasqualini

« J’ai choisi ce titre en référence au dernier texte de Michel Rocard, dans lequel il exprimait son souhait de reposer à Monticello, après sa mort»

Jean-Michel Djian journaliste, écrivain, réalisateur
J'irai dormir en Corse", un film sur Michel Rocard est en préparation | Corse Matin © Jean-Pierre Belzit

Jean Michel Djian est le réalisateur de « De Gaulle, la fin d’un règne », en 2011 « François Mitterrand, à bout portant 1993-1996 », « Hollande le mal-aimé » en 2017 et tant d’autres films documentaires. Puis, en 2021 Jean-Michel Djian signe Edgar Morin, Journal d’une vie.

Toute sa filmographie est à retrouver sur son site : www.jeanmicheldjian.com.

corse matin logo

« Plutôt que faire un portrait classique d’un personnage politique, j’ai souhaité aborder les centres d’intérêt du Premier ministre et notamment sa passion pour la Corse. C’était quelqu’un qui aimait la mer, la voile, les îles et c’est grâce à son épouse Sylvie qu’il est tombé amoureux de Monticello ».

« Durant ma carrière, j’ai eu l’occasion de le rencontrer à plusieurs reprises, pour des interviews, puis j’ai eu envie d’écrire des livres avec lui, j’ai aussi fait des émissions, pour Arte et Histoire. Au fil du temps, nous nous sommes liés d’amitié. »

La corse, un amour réciproque

De passage à Monticello pour rencontrer le maire, ainsi que les personnes ayant côtoyé Michel Rocard, Jean-Michel Djian, va débuter le tournage au printemps pour une sortie prévue en automne.

« On peut mesurer l’amour que Michel Rocard portait à la Corse sur plusieurs niveaux différents, insiste le réalisateur. Il y a d’abord un lien électoral, parce qu’il s’est aperçu que c’est en Corse qu’on votait le plus pour lui, avec notamment 37 % aux Européennes. La deuxième raison est que sa femme est d’ici et qu’il a donc noué des liens familiaux avec l’île. Enfin, Michel Rocard était passionné par les territoires, l’identité et les peuples. Ces idées correspondaient avec les problématiques corses. Il a eu l’occasion de s’entretenir sur ces questions avec beaucoup d’acteurs de terrain insulaires. »

A lire également