FC Papiers 5


 Gérard-Depardieu-djian Dans le numéro 5 de France Culture Papiers (parution 28 février), Jean-Michel Djian interviewe Gérard Depardieu.

Lire une À voix nue avant de l’écouter, c’est déjà une nouveauté. Mais quand c’est Gérard Depardieu qui se prête à l’exercice, il est tentant d’aller jusqu’au bout de cette « radio écrite » qu’est France Culture Papiers.

Jean-Michel Djian a décidé d’aller au plus près de la syntaxe de son invité, de respecter au mieux sa parole, ses saillies, dans cet entretien de près de trois heures qu’il nous a accordé, un matin d’automne. Soyez prévenus, chers lecteurs, vous n’êtes pas encore en train d’écouter Gérard Depardieu sur France Culture, mais presque !

Du lundi 4 au vendredi 8 mars, 20h-20h30 A VOIX NUE http://www.franceculture.fr

C’était à la fin de l’automne. Gérard Depardieu avait accepté de consacrer près de trois heures de son temps, chez lui, pour se raconter. Pas d’exil fiscal annoncé, pas  de nationalité belge ou russe en perspective, juste un homme à vif qui ressent le besoin de crier. Comme si, pendant cet entretien au long cours, il se préparait quelque chose. Comme si, dans la chaleur exquise de cette conversation déglinguée, dans ce désir d’aller au fond de sa propre histoire, celle de son enfance à Châteauroux, de son métier d’acteur ou d’hommes d’affaires, de la mort de son fils Guillaume, comme si tout cela n’étaient que des prétextes pour dire son désespoir, son mal de vivre. Ou, peut-être, son envie de vivre toujours plus. Le sait-il lui-même ? Rien n’est moins sûr. En revanche ce n’est  pas l’acteur magistral qui ici témoigne, mais un homme. Un grand bonhomme de 65 ans qui cherche encore à nous étonner. Propos recueillis par Jean-Michel Djian

Dans le prochain numéro (n°6 en juin ), Jean-Michel Djian s’entretiendra avec Michel Rocard.


 


 

 

Jean-Michel Djian interviewe Gérard Depardieu.

 

Comments are closed